Itinéraires partisans dans le Monregalese

Itinéraires partisans dans le Monregalese
Dans la photo: 13 décembre 1944. Bassin du rio Colletta – Musée de la Resistence “Les sentiers de la Mémoire” Chiusa di Pesio

Pendant la Seconde Guerre mondiale, après le 8 septembre 1943, il y eut de nombreux groupes de partisans de différentes idées politiques  formés par des militaires (pas organisés) très actifs dans la région. La zone fut le théâtre d’une violente guérilla et de fortes réactions fascistes et allemandes, avec des rafales brutales et d’impitoyables meurtres.
La Vallée Pesio et Ellero (et la vallée devant), jusqu’à Mondovì et Fossano étaient une zone d’opérations des Formations “Rinnovamento”. Cela fut une expérience partisane peut-être unique, non liée à un parti, pourtant dans l’objectif politique d’une nouvelle Italie républicaine, où tous les antifascistes auraient dû se confronter démocratiquement après avoir chassé les nazifascistes en combattant côte à côte (ce qui finalement s’est passé). La formation, née comme “Bande de la Vallée Pesio”, devint après le groupe des Formations “R”, vers la fin de la guerre, la IIIème Division Alpes. Elle était dirigée par le commandant Piero Cosa, un lieutenant de l’armée, et son commissaire politique était Dino Giacosa, un antifasciste qui avait été emprisonné par le régime avant la guerre pour sa militance au sein du M.U.R.I

Dans la Vallée Casotto naquirent les formations Autonomes du général major Enrico Martini Mauri, liées au gouvernement du sud de l’Italie, monarchiques et avec la même idéologie que Pietro Badoglio. Elles furent balayées par la rafle de mars 1944 et elles se reformèrent dans les Langhe, en se fondant dans les Formations garibaldiennes liées au Parti Communiste, qui opéraient aussi en Vallée Tanaro et au delà du col de Nava, sur le versant de la Ligurie. Les bandes de “Justice et Liberté” liées au Parti d’Action opéraient hors du Monregalese, dans les vallées de Coni. 

Les formations partisanes qui opéraient dans la province de Coni (25 avril 1945). En bleu clair le Groupe Divisions Autonomes “Langhe”; en jaune Groupe Divisions Autonomes “Rinnovamento”; en rouge le Groupe Divisions Garibaldi “Piemonte”; en vert le Groupe Division Justice et Liberté “Duccio Galimberti”. 
“Resistenza in provincia di Cuneo”- résistance dans la province de Piero Camilla- édité par le Rectorat de Cuneo- la Municipalité de Coni –  le Comité Antifasciste – l’Institut Historique de la Résistance de Coni et province


Les chemins du Monregalese peuvent se parcourir motivé par la pure passion pour la montagne, ou bien en suivant les traces de l’histoire qui s’est déployée en ces lieux pendant les vingt mois tragiques de la Résistance (ou en mettant ensemble les deux choses). On propose ici quelques itinéraires, en indiquant les chemins et en racontant l’histoire des hommes qui les ont parcourus, avec les armes en bandoulière, en combattant, durant ces années-là.


Voici les itinéraires qu’on propose, avec beaucoup d’informations et d’images:

Itinéraires 1, 2, 3. La Bataille de Pâques 1944 dans la Valée Pesio

Itinéraires 4, 5, 6, 7. La Vallée Ellero

Itinéraires 8, 9, 10, 11. La Valée Casotto

Pagine in costruzione – Presto altri Itinerari partigiani nel Monregalese


Pagine a cura di Claudio Boasso

Per saperne di più:
Istituto Storico della Resistenza e della Società contemporanea della Provincia di Cuneo

Découvrez les actualités du Monte Regale

Et de nombreux autres Partenaires